Accueil Nos Services Déclaration simple Garantie et Support Conseils d’impôt Feuillets et informations nécessaires pour préparer votre déclaration de revenus Contact ENGLISH

Conseils d’impôt

Voici quelques conseils d’impôt au sujet des REERs, des crédits d’impôt pour étudiants et des dépenses médicaux. Si vous avez des questions au sujet de ces conseils ou sur les impôts, n'hésitez pas à nous contacter et nous nous ferons un plaisir de vous répondre. Appelez-nous au (514) 935-3321 ou envoyez-nous un courriel à info@mdtaxes.ca

REER

Il a toujours eu beaucoup de discussions sur les REERs et comment ils peuvent aider à abaisser l’impôt à payer ou à obtenir un remboursement d'impôt, mais peu de gens savent réellement comment ils sont bénéfiques.

Voici un exemple d'une personne qui prend un prêt bancaire pour acheter 2 000 $ de REER et qui fait environ 45 000$ par année. Le prêt sera remboursé sur un an, pris directement à partir de son compte bancaire.

Les REERs qui sont achetés (dans votre limite permise) réduisent chaque dollar de revenu imposable pour un dollar. Cela signifie que notre client aura seulement 38 000 $ de revenu imposable au lieu de 45 000 $ (45 000 $ - 2 000 $ REER = 43 000 $)

Lors du retour d'impôt fédéral, tous les revenus au-dessus de 37 885 $ sont imposés à 22 %. Puisque nous avons réduit notre revenu imposable de 45 000 $ à 43 000 $, nous évitons de payer 22 % sur 2000 $.

Sur le retour d’impôt du Québec, la deuxième tranche d'imposition commence à 37 500 $. Tous les revenus au-dessus de cette ligne sont imposés à 20 %. Encore une fois, puisque nous avons réduit votre revenu imposable de 45 000 à 43 000 $, nous évitons de payer 20 % sur 2 000 $ pour le provincial.

Fédéral - 2,000$ x 22% =440$
Provincial - 2,000$ x 20% =400$
Moins les intérêts payés sur le prêt REER - 2,000$ x 4% =(80$)
-------
Les économies d'impôt =760$

Même si vous tombez sous la première tranche d'imposition, nous pouvons voir que prendre un prêt pour un REER vaut la peine :

Fédérale - 2,000$ x 15% =300$
Provincial - 2,000$ x 16% =320$
Moins les intérêts payés sur le prêt REER - 2,000$ x 4% =(80$)
-------
Les économies d'impôt =540$

Donc, peu importe où vous vous retrouvez dans la tranche d'imposition, il y a un certain intérêt à acheter des REERs.

Les REERs n'offrent pas d’économie d’impôt si une personne a suffisamment de crédit pour couvrir son impôt à payer. Les gouvernements fédéral et du Québec offrent des crédits « de base » à tout le monde, qui couvre essentiellement les premiers 10 000 $ à 11 000 $ de revenu, faisant de ces montants des « exempts d’impôt ». Les REERs n’aident qu’à réduire le revenu imposable. Si vous faites 10 000 $ par année, une contribution à un REER ne vous aidera pas à abaisser votre impôt, puisque le crédit de base réduit déjà votre impôt à payer à zéro. Toute contribution à des REERs ne produira pas à un remboursement puisque les REERs n’augmentent pas les crédits d'impôt remboursable.

Si vous avez des questions sur le REER ou de toute autre demande à propos des impôts, appelez-nous au (514) 935-3321 ou envoyez-nous un courriel à info@mdtaxes.ca.

Étudiants

Il a toujours eu une certaine confusion à savoir qui bénéficie le plus des crédits pour étudiants : l’étudiant ou ses parents (dans le cas des transferts) ?

En réalité, les transferts sont bénéfiques autant pour les élèves que pour leurs parents. Même si les parents sont dans une tranche d'imposition plus élevée, la même quantité de crédit est tout de même appliquée.

La différence réside habituellement dans le fait que la plupart des étudiants n'ont pas assez de revenu pour utiliser les crédits d’impôt pour étudiants, puisque leurs crédits « de base » couvrent généralement le revenu qu'ils ont fait au cours de l'année. Tel que mentionné plus haut, les premiers 10 000 $ à 11 000 $ de revenu est couvert par des crédits de base qui sont disponibles pour tout le monde, et ce revenu est exempt d'impôt. La plupart des étudiants ne seront pas en mesure de profiter des crédits d’impôt pour étudiants disponibles en raison de leur faible revenu, tandis que les parents, eux, en bénéficieront.

Le gouvernement reconnaît cette situation de sorte qu'il donne aux étudiants la possibilité de reporter ces crédits d’impôt pour étudiants non-utilisés pour une utilisation future, et indéfiniment. Cela permet aux étudiants d'utiliser ces crédits après avoir terminé leurs études et lorsque qu’ils entreront dans le marché du travail. Ces crédits sont importants. Pendant les études universitaires, une grande quantité de crédit peut être accumulée et cela peut grandement bénéficier l'étudiant lors de sa première année à un travail à temps plein.

Au final, c'est à l'étudiant de décider s'il souhaite ou non transférer ces crédits. L'étudiant doit signer un formulaire d’approbation du transfert des crédits d’impôt pour étudiants à un parent.

Si l'étudiant est pris en charge par ses parents pendant les études, c'est aussi une belle façon de les remercier pour leur aide.

Frais médicaux

Les frais médicaux ont toujours été un sujet de préoccupation, non pas parce que les gens réclament des déductions non-admissibles, mais parce qu'ils ne réalisent pas à quel point une large gamme de frais peut être réclamée.

Pratiquement tout ce qui est de nature médicale peut être demandé, tant que ce n’est pas catégorisé comme étant une cosmétique. Quelques exemples de dépenses les plus courantes sont :